Maître Gims avait appartenu à une secte islamiste pendant près de quinze ans, une révélation fracassante pour ses fans !

Une reconversion comme une autre !

C’était ce jeudi 17 septembre que le film documentaire retraçant la carrière de Gims est sorti sur Netflix. Les fans du chanteur n’ont pas attendu pour se ruer sur la plateforme de streaming pour découvrir les secrets de leur idole. Le film a permis aux fans de découvrir les chemins parcourus par le chanteur pour finir nominer chaque année pour des titres prestigieux. Toutefois, le film a permis à tous de découvrir une autre facette beaucoup plus intime du chanteur. Il évoque dans ce documentaire sa reconversion à l’islam en 2004, pendant une période où il cherchait des réponses et de l’aide pour s’en sortir.

Une reconversion qui aurait pu tourner au drame

Dans ce documentaire, Gims avoue avoir rejoint une secte islamiste appelée « Frères du Tabligh ». En regardant sur son passé, il explique que maintenant il avait peur, peur de ce qui lui aurait arrivé. Comme il l’explique toujours, il avait le coeur pur et s’il était tombé entre de mauvaises mains, il aurait fini par être une arme de destruction. En effet, l’interprète de Bella explique que certaines personnes qu’il a rencontrées au sein de cette religion ont fini en Irak. Il estime avoir beaucoup de chance d’être sorti de cette secte et que pour le coup, il a continué son chemin déjà tout tracé. Actuellement, il est l’un des chanteurs les plus écoutés au monde et le plus apprécié pour son talent musical.